Skip to content

Quelles sont les nouvelles énergies pour les poids lourd ?

Collaborateurs sur la route    >     Transporteurs

Augmentation du prix du gazole, accès restreint aux ZFE-m (Zones à Faibles Émissions mobilité), hausse du malus écologique… Ces raisons poussent les transporteurs routiers à se tourner de plus en plus vers des énergies nouvelles pour leurs poids lourd. Quelles sont-elles ? Comment assurer compétitivité et transition écologique de votre flotte en choisissant l’énergie la plus adaptée ? 

 

Par Luca - Publié le 10/05/2021

Lecture : 4 min


Poids lourd sur autoroute

Le GNV, une énergie prometteuse

En France, le GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) concerne surtout les véhicules lourds utilisés pour le transport de marchandises et de passagers.  

Bien que le marché du GNV soit encore peu développé en France, ce carburant réunit de nombreux avantages recherchés par les flottes de poids lourd : 

  • un prix très attractif, le GNV est moins cher que le gazole ;
  • performances adaptées aux longs trajets avec le GNL, les dernières avancées technologiques ont permis d’améliorer l’autonomie et la vitesse du plein qui se réalise en quelques minutes ;  
  • impact environnemental très limité. En effet, c’est un atout majeur. Le GNV permet de réduire les rejets de NOx (oxydes d’azote) ainsi qu’une réduction des émissions de CO2 (dioxyde de carbone). Son impact est davantage réduit lorsque les camions roulent au bioGNV. Ce carburant est du GNV mélangé à un biogaz créé à partir de déchets organiques.   

Pour aider les transporteurs routiers à favoriser les poids lourd GNV, l’État a pris plusieurs mesures :   

  • aides fiscales : exonération de TVS, TVA récupérable, suramortissement du GNV ;  
  • aides à la création de station bioGNV ;   
  • accès libre aux ZFE-m.

L’hydrogène, une énergie en voie de développement

Peu connu, l’hydrogène est une énergie qui suscite l’intérêt des constructeurs comme des entreprises grâce à son fort potentiel et qui tend à se développer sur cette décennie.  

À l’heure actuelle, les poids lourds à hydrogène proposent une autonomie suffisante pour le transport de marchandises d’environ 400 km. Les constructeurs vont encore plus loin avec la prochaine génération. Disponible entre 2022 et 2023, elle devrait atteindre les 1 000 km d’autonomie avec un temps de recharge d’une vingtaine de minutes.

Pour que les flottes de poids lourd à hydrogène se développent davantage en France, le ministère de la Transition écologique ambitionne d’équiper le territoire de 100 stations publiques hydrogène à l’horizon 2023, puis de 400 à 1 000 stations en 2028. Le nombre de poids lourd à hydrogène devrait aussi augmenter. Le ministère mise sur 200 véhicules en 2023 et jusqu’à 50 000 en 2028. Le prix de l’hydrogène, moins élevé que le gazole, devrait aider les entreprises à se tourner vers cette nouvelle énergie dans les années qui suivent.

L’électrique, l’énergie très en vogue

Apparition très médiatisée depuis plusieurs années, les poids lourds électriques s’inscrivent comme une solution pour décarboner les transports. Cependant, les véhicules actuellement en circulation disposent d’une autonomie limitée (environ 250 km) ce qui les destinent à des livraisons sur des courtes distances. Pour pallier ce problème, les constructeurs ont déjà annoncé que la prochaine génération sera capable d’effectuer des longs trajets pour un délai de recharge de la batterie très limité. 

Un autre avantage qui devrait plaire aux entreprises est la maitrise des coûts. Tout comme le GNV ou l’hydrogène, l’électricité est un carburant moins taxé que le gazole, ce qui permet aux flottes une meilleure maîtrise des frais de carburant.  

Biocarburants, une énergie qui s’adapte

Les biocarburants s’inscrivent aussi comme des alternatives durables pour la mobilité des transports routiers. Ils sont produits à partir de matières premières végétales (colza, tournesol, betterave, etc…), résiduelles ou de déchets. Ils peuvent être utilisés à 100% ou incorporés dans les carburants fossiles. Leur utilisation permet de réduire les émissions de CO2.   

Certains biocarburants peuvent s’ajouter directement dans le réservoir de carburant des véhicules lourds. Cette compatibilité permet ainsi aux entreprises de conserver leur flotte de poids lourds. C’est le cas du biocarburant TOTAL HVO100 qui peut remplacer le carburant habituel des véhicules lourds sans causer le moindre souci technique. 

Accédez à toutes nos énergies partout en Europe avec la Carte Eurotrafic

Grâce à l’option Eurotrafic de votre carte TOTAL Energies, vos poids lourd trouveront toujours le carburant adapté à leur besoin quel que soit leur déplacement. Ils profiteront aussi de toute la richesse du réseau Total Energies et de ses partenaires dans 20 pays d’Europe. 

La carte TOTAL Eurotrafic simplifie le quotidien des véhicules lourds grâce à ses nombreux avantages :   

  • large  réseau de stations, accédez à 17 000 stations-service partout en Europe (dont 3 600 en France) ;  
  • offre complète de toutes les énergies et carburants : diesel, essence, Superéthanol E85, GNC, recharge électrique et bien d’autres sont disponibles à la pompe, ou bien en vrac pour le carburant TOTAL HVO100. 
  • péages sans contact, franchissez sans perdre de temps les péages et tunnels  accompagnée du télébadge PASSango Europe  

Retrouvez bien d’autres avantages dédiés aux conducteurs et aux gestionnaires de poids lourds sur notre site. 

 


Pour aller plus loin


 

Retour