Skip to content

Pénurie de chauffeurs poids lourd : un phénomène aux multiples effets

Collaborateurs sur la route    >     Transporteurs

Vous l’avez sans doute remarqué si vous gérez une flotte de poids lourds, la France, à l’instar de nombreux pays européens, connaît une importante pénurie de chauffeurs. Chronique, ce phénomène est encore plus net ces derniers mois et entraîne de nombreux effets. Dans ce contexte, comment réagissent les acteurs du secteur et les pouvoirs publics ? Quelles sont les initiatives prises pour rendre le métier plus attractif ? On fait le point…

 

Par Tristan - Publié le 21/02/2022

Lecture : 3 min


Chauffeur routier

Des chiffres alarmants

En France comme sur l’ensemble du continent européen, on constate en effet ces derniers mois un manque cruel de main-d’œuvre qualifiée dans le secteur stratégique et indispensable du transport. Salaires insuffisamment attractifs, conditions de travail parfois difficiles, éloignement familial pendant plusieurs jours, départs en retraite… diverses raisons expliquent que l’on assiste à une véritable crise et que le métier séduit de moins en moins de jeunes. Déjà connu avant la crise sanitaire, le phénomène s’est amplifié à l’heure de la reprise économique et des besoins accrus en prestations de transport. Selon la Fédération nationale des transports routiers (FNTR), il manque ainsi entre 40 et 50 000 chauffeurs routiers en France, soit deux fois plus qu’en 2017. A l’échelle du continent et selon une enquête publiée en août dernier par Transport Intelligence, expert du marché de la logistique, le chiffre atteint même 400 000 postes à pourvoir. La Pologne est le pays le plus touché avec plus de 120 000 conducteurs manquants, suivie de près par l’Angleterre en raison notamment des complications liées au Brexit et par l’Allemagne et la France arrivant en quatrième position.

Un phénomène durable ?

Visiblement, l’embellie n’est pas pour tout de suite. En Pologne par exemple, le manque de chauffeurs devrait atteindre 200 000 postes dès cette année, en raison notamment d’un nombre élevé de départs à la retraite. Le vieillissement touche également les professionnels français. Selon un rapport établi en 2020 par l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique (OPTL), on recensait quelque 300 000 conducteurs routiers fin 2019, dont une majorité âgés de plus de 50 ans. Autre enseignement de ce rapport : pour simplement compenser les départs en retraite, il est nécessaire de recruter environ 110 000 chauffeurs.

Des conséquences très concrètes 

Bien évidemment, ces problèmes de recrutement ont un impact, sur le secteur mais aussi sur l’économie voire la vie quotidienne des citoyens. Le transport étant l’un des éléments clé d’une longue chaîne logistique allant du producteur au consommateur, de l’usine au magasin de détail, ses difficultés touchent les circuits de distribution dans leur ensemble. Le résultat ? Des difficultés d’approvisionnement très marquées dans certains secteurs comme le bâtiment ou l’industrie, des délais de livraison qui s’allongent, des produits non disponibles, des hausses de prix notamment dans le secteur alimentaire…

Professionnels et pouvoirs publics réagissent

Face à cette situation, et pour tenter d’endiguer le phénomène, les professionnels du secteur cherchent des solutions. Ainsi, des négociations sont en cours avec les partenaires sociaux afin de revaloriser les salaires. Dans le même temps, une réflexion est menée pour améliorer les conditions de travail des chauffeurs : mutuelle, prise en charge des longues maladies, qualité de l'accueil des conducteurs chez les clients... sont quelques-uns des nombreux sujets à la table des négociations. L'état français suit de près les débats et incite les parties prenantes à trouver un accord au plus vite. Au niveau européen, les pouvoirs publics sont également actifs. Ainsi, l'Union a voté un programme de 178 millions d'euros pour favoriser la création d'un réseau de places de parking sécurisées et de sanitaires de qualité à travers le continent. Une réflexion est par ailleurs en cours pour abaisser à 18 ans l'âge légal pour obtenir le permis poids lourd, actuellement fixé à 21 ans.

Des services sur mesure pour les chauffeurs chez TotalEnergies

Chez TotalEnergies, nous faisons tout pour accueillir les chauffeurs dans les meilleures conditions. Nos 1 500 stations Truck leur permettent quant à elles de trouver tout ce dont ils ont besoin en mobilité : pistes dédiées avec pompes à pistolet haut débit, AdBlue®, wifi, douches, équipements spécifiques...
Et bien sûr, nous réservons aux chauffeurs certains services qui facilitent leur vie professionnelle : espaces restauration, offre snack et café, wifi gratuit, espaces détente avec canapés, douches, machines à laver le linge…

Les porteurs du télébadge PASSango peuvent par ailleurs accéder à 17 parkings spécialement conçus, avec accès optimisé et sécurité accrue.
 

pub poids lourds

 

En savoir plus sur nos solutions pour poids lourds

 

accéder aux actus et conseils

 

 


 

Retour

 

Article précédent                                                                                                                                                                                                                      Article suivant


Pour aller plus loin​​​​​​