Skip to content

La mobilité électrique en 2022 : panorama d’une année prometteuse

Electrique et nouvelles énergies   >    Passer à l'électrique

Alors que la France ambitionne de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de -40% en 2030 par rapport au niveau de 1990 et que le secteur des transports représente un tiers de ces émissions, les vertus du passage à la mobilité électrique ne sont plus à prouver. 2021 a envoyé un certain nombre de signaux positifs : augmentation des ventes de véhicules électriques, verdissement des flottes, développement de l’interopérabilité, densification du réseau de bornes… Mais il y a encore des efforts à fournir pour lever les derniers obstacles. La priorité pour 2022 ? Garantir aux conducteurs et futurs conducteurs qu’ils pourront disposer d’un réseau de bornes électriques dense et opérationnel. Nous vous proposons dans cet article un état des lieux de la mobilité électrique et quelques projections pour cette nouvelle année.

Par Nicolas - Publié le 20/04/2022

Lecture : 4 min


Recharge électrique voiture

Les véhicules électriques ont le vent en poupe

Des chiffres de vente en hausse

Sous l’impulsion des citoyens, de plus en plus sensibilisés à la lutte pour la protection de l’environnement, et des pouvoirs publics qui établissent des objectifs ambitieux de réduction des émissions de CO2, les constructeurs automobiles rattrapent leur retard en termes d’offre de voitures électriques. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon une étude menée par l’Avere France, en mars 2022 les ventes de véhicules 100 % électriques ont représenté plus de 21 % des ventes de véhicules en France. Un record !

Le développement de l’offre des constructeurs, la densification du réseau de bornes et le verdissement des flottes sont autant d’éléments qui nous indiquent que les chiffres de vente devraient continuer sur leur lancée en 2022.
 

Le rôle moteur des gestionnaires de flotte

Environ 40 % des véhicules achetés neufs chaque année en France sont des véhicules à usage professionnel. On l’aura compris, l’électrification des flottes joue un rôle moteur dans l’adoption de la mobilité électrique. En proposant des véhicules électriques aux collaborateurs, les gestionnaires de flotte renouvellent ainsi une partie du parc en privilégiant le BEV et PHEV au véhicule thermique. De plus, après quelques années, ces voitures ont vocation à rejoindre le marché de l’occasion.

L’électrification des flottes devrait s’accélérer en 2022 : depuis le 1er janvier, les flottes d’entreprises doivent respecter un quota de +10% lors du renouvellement de leurs véhicules par des véhicules à faibles émissions 
Les collectivités sont également invitées à verdir leur flotte par la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) : depuis le 1er juillet 2021, quand elles ont une flotte de plus de 20 véhicules et dont le poids total autorisé en charge est inférieur à 3,5 tonnes, elles doivent renouveler leur flotte en intégrant 30 % de véhicules à faibles émissions. 

Par ailleurs, le dernier baromètre MOB40 de WWF France souligne combien les gestionnaires de flotte répondent présent pour relever le défi de la mobilité électrique, devançant même parfois les ambitions de l’Etat. Quand les pouvoirs publics imposent 20 % des véhicules renouvelés en véhicules propres à horizon 2024, les gestionnaires de flotte interrogés visent 25 % de véhicules électriques ! Ils sont même plus de 60 % à se dire prêts à passer toute leur flotte à l’électrique d’ici 2030 tandis que l’Etat veut atteindre les 70 % de véhicules à faibles émissions à la même date.

Bien évidemment, l’augmentation de l’autonomie des batteries sur les nouveaux modèles et un meilleur maillage sur le territoire, impliquant une augmentation du nombre de points de charge sont primordiales pour soutenir ces bonnes résolutions.

 

Un réseau de bornes de recharge plus dense : le grand enjeu stratégique de 2022

L’objectif des 100 000 bornes électriques publiques sera-t-il atteint ?

C’était l’un des grands objectifs annoncés par le gouvernement : 100 000 bornes publiques déployées à fin 2022. C’est un sujet hautement stratégique : même si d’après l’étude Enedis de 2021 sur Les besoins électriques de la mobilité longue distance sur autoroute, 79 % des conducteurs de voiture électrique optent généralement pour la recharge à domicile, ils entendent bien compter sur un réseau de charge opérationnel afin de pouvoir recharger loin de chez eux, lors d’un trajet professionnel, par exemple.

La France vise l’objectif des 100 000 bornes publiques à fin 2022 ! Selon l’Avere France, à fin mars 2022, la France comptait déjà près de 58 000 points de recharge publiques en France. L’objectif est donc ambitieux mais le développement des points de recharges partout en France s’accélère. Du chemin reste donc à parcourir mais l’année 2022 s’annonce prometteuse pour favoriser le développement de la mobilité électrique. 
 

Les incitations pour accélérer le déploiement des bornes de recharge en 2022

Bien décidés à densifier le réseau de bornes, les pouvoirs publics se mobilisent : en décembre dernier, un renforcement du programme Advenir, destiné à financer le déploiement des bornes en copropriété ainsi que dans les parkings et sur la voirie, a été annoncé. Aux 100 millions d’euros initialement prévus pour la période 2020-2023, est venue s’ajouter une enveloppe complémentaire de 200 millions d’euros ainsi que des appels à projets à hauteur de 300 millions pour l’installation de bornes ultra-rapides. 

Mobility Business de TotalEnergies propose des offres destinées aux professionnels.
Une offre EV Charge Business permettant aux collaborateurs de recharger leur véhicule dans le parking de leur entreprise.
Une offre EV Charge EMPLOYEE afin d’accompagner les salariés pour recharger à leur domicile grâce à une borne fournie par l’entreprise. Une solution clés en main, simple, et adaptée aux salariés pour les accompagner sans contraintes dans leur mobilité électrique.  
 

 

2022 : l’année des bornes ultra-rapides ?

Ce n’est pas un hasard si les pouvoirs publics prévoient de tels investissements pour soutenir le déploiement de la recharge ultra-rapide. Aujourd’hui, les bornes de recharge rapide, d’une puissance comprise entre 22 et 50 kW, couvrent 44 % du parc. Les bornes ultra-rapides (au moins 150 kW de puissance), quant à elles, ne représentent que 4 % du total. Or, ces bornes sont particulièrement demandées par les conducteurs de véhicules électriques qui apprécient de pouvoir faire le plein en une vingtaine de minutes, surtout lors de longs trajets pour arriver jusqu’à destination.
Conscient de l’enjeu, TotalEnergies propose déjà un grand nombre de stations de recharge hautes puissance sur les grands axes routiers et en zone urbaine. 300 stations seront équipées d’ici 2023 partout en France. Cela représente plus de 1 000 points de recharge (jusqu’à 175 kW), soit 1 station tous les 150 km sur autoroute ou voies rapides.

 

Comment accéder aux bornes de recharges publiques partout en France ? 

Pour faciliter l’accès aux bornes de recharge publiques partout en France, les bornes doivent être interopérables. Cela permet à l’abonné de n’importe quel opérateur de mobilité d’accéder aux infrastructures des autres opérateurs de bornes de recharge lors de ses déplacements.
Comment localiser les bornes accessibles avec sa carte Fleet ? Grâce à l’application My Card de TotalEnergies il peut localiser l’ensemble des points de recharge accessibles avec sa carte et visualiser leur disponibilité, leur tarif et leur puissance avant de se laisser guider jusqu’au lieu de recharge sélectionné. L’application lui permet également de suivre l’historique de ses recharges au quotidien. 

2022, une année électrique ?

* Selon Arnaud Gauffier, directeur des programmes au WWF France

Avec Mobility, profitez de solutions de mobilité électrique pour les professionnels. En savoir plus.

 

Avec Mobility, profitez de solutions de mobilité électrique pour les professionnels. En savoir plus.

 

 

accéder aux actus et conseils

 

 

Retour

 

Article précédent                                                                                                                                                                                                                      Article suivant


Pour aller plus loin​​​​​​