Skip to content

Forfait mobilités durables : une aide revalorisée pour vos déplacements

Mobilité & Innovation   >    Marché, tendances et actus

Entré en application au printemps suite à l’adoption de la Loi d’orientation des mobilités (LOM) fin 2019, le Forfait mobilités durables va faire l’objet d’une revalorisation de 25% au 1er janvier 2021. Une aubaine pour l’ensemble des salariés qui ont recours à des transports propres pour se rendre au travail chaque jour !

 

Par Nikolas - Publié le à 04/11/2020

Lecture : 2 min


Femme qui se déplace à trottinette en ville

Une revalorisation inscrite dans le Projet de Loi de Finances 2021

Soutenu par le gouvernement et par la majorité parlementaire, l’amendement concernant le relèvement du plafond du Forfait Mobilités Durables a été officiellement voté le 7 octobre dernier. Désormais prise en compte dans le cadre du budget de l’année 2021, cette décision fait également suite à une proposition formulée par la Convention Citoyenne pour le Climat. L’objectif ? Favoriser le recours à de nouvelles formes de mobilité. Pour rappel, cette aide, qui va passer de 400 à 500 euros, est intégralement exonérée d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales.

Forfaits Mobilités Durables : un coup de pouce en faveur de nouveaux usages

Accordé par l’entreprise à ses salariés, le Forfait Mobilités Durables est une aide destinée à couvrir les frais liés à l’utilisation de modes de transports vertueux pour effectuer les trajets entre le lieu de travail et le domicile. Parmi eux figurent le vélo mécanique ou électrique, les trottinettes ou scooters électriques, les équipements disponibles en free-floating ou encore les services de co-voiturage. 

Les transports en commun font également partie des transports éligibles, hors frais d’abonnement auxquels l’employeur contribue déjà. Bon à savoir : les indemnités autres versées par l’employeur pour les trajets domicile/travail d’un salarié (comme la moitié du Pass Navigo en Ile-de-France par exemple) sont cumulables avec le Forfait Mobilités Durables, dans la limite de 600 euros par an.
 

 


Pour aller plus loin


 

Retour