Skip to content

Comment les entreprises peuvent-elles aider les salariés à améliorer leurs déplacements ?

Collaborateurs sur la route    >     Conduite au quotidien

Vous l’avez sans doute constaté dans votre vie professionnelle : avec la loi d’orientation des mobilités, les entreprises sont davantage impliquées dans la mobilité de leurs collaborateurs au quotidien, notamment pour les trajets domicile-travail. Vous vous posez peut-être les questions suivantes : quelles sont leurs obligations ? Quels sont les dispositifs en place ? Comment peuvent-elles inviter les collaborateurs à prendre le virage des mobilités douces ? Réponse(s) dans cet article.  

 

Par Nicolas - Publié le à 10/08/2021

Lecture : 3 min


La mobilité durable

La mobilité durable au cœur du dialogue social

Savez-vous que depuis l’adoption de la Loi d’orientation des mobilités à la fin de l’année 2019, celle-ci a ouvert la voie à de nouvelles habitudes de mobilité qui contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre ? Cette révolution touche également les entreprises : leur politique de mobilité fait désormais l’objet d’un dialogue social et doit être abordée à l’occasion des négociations annuelles obligatoires entre l’employeur et les représentants des syndicats. Pour mémoire, cette obligation concerne les entreprises de plus de 50 salariés qui comptent au moins un délégué syndical.  

L’objectif ? Améliorer la qualité des déplacements urbains des collaborateurs, en particulier leurs déplacements domicile-travail. Le moyen ? La mobilité durable qui consiste à satisfaire la liberté de déplacement de chacun tout en réduisant au maximum l’impact de ces déplacements sur l’environnement. 

 

 

La mise en place du forfait mobilités durables

Peut-être en avez-vous déjà profité : depuis l’instauration du forfait mobilités durables en mai 2020, l’État encourage les entreprises à prendre en charge une partie des frais de déplacements domicile-travail de leurs collaborateurs. Le but de ce forfait : inviter les salariés à adopter des moyens de transport alternatifs et plus respectueux de l’environnement. Le montant représente une indemnité exonérée jusqu’à 500 € par an pour les salariés du secteur privé et concerne un certain nombre de modes de mobilité vertueux et adaptés aux déplacements urbains :  

  • Le vélo classique ou à assistance électrique (de fait, le forfait mobilités durables remplace l’indemnité kilométrique vélo mise en place en 2016) ; 
  • Les trottinettes et scooters électriques ; 
  • Les équipements en free-floating (véhicules à faibles émissions disponibles à la location et sans bornes d’attache) ; 
  • L’autopartage de voitures peu ou pas polluantes ; 
  • Le co-voiturage ; 
  • Les transports en commun hors abonnement. 

Le remboursement des abonnements de transport en commun

Comme vous le savez sans doute, les entreprises continuent d’assumer au moins 50 % du prix des abonnements de transport en commun des salariés (exemple : le Pass Navigo en Île-de-France). Ces indemnités sont cumulables et exonérées jusqu’à 500€ par an, par salarié, avec le forfait mobilités durables, ce dernier s’ajoutant aux autres aides de l’employeur. 

Une nouvelle organisation du travail

Vous vous en êtes très certainement aperçu, mais la mobilité des salariés, en particulier pour les trajets domicile-travail, est étroitement liée à l’organisation de l’activité. Le succès du télétravail, dont le déploiement a été accéléré par la crise sanitaire et les différents confinements, bouleverse le paysage. Une enquête Deskeo montre que 62 % des salariés voulaient encore plus de télétravail après le premier confinement. Ils expliquaient apprécier le temps gagné dans les transports. Pas étonnant donc que de plus en plus d’entreprises adoptent une organisation du travail en mode hybride, cherchant le bon équilibre entre le présentiel et le distanciel. D’après une étude Work Reworked, 90 % des dirigeants seraient prêts à mettre en place le travail hybride de manière durable.  

Les salariés apprécient donc de profiter de plus d’autonomie pour organiser leur journée. C’est pourquoi, dans le même temps, certaines entreprises envisagent de délocaliser certains bureaux en province ou de louer des espaces de coworking pour offrir à leurs collaborateurs plus de « liberté géographique ».   

Des déplacements de plus en plus électriques ?

C’est peut-être déjà en place chez votre employeur : la politique de mobilité des entreprises entend offrir davantage de souplesse aux collaborateurs tout en réduisant les émissions polluantes de la flotte. Ce dernier objectif répond à une aspiration profonde des citoyens, et donc des collaborateurs, soucieux de préserver l’environnement. Certains dispositifs réglementaires y font écho, comme les ZFE-m (zones à faibles émissions mobilité) qui se déploient progressivement dans les grandes métropoles de France et limitent la circulation des véhicules les plus polluants sur certains territoires urbains.  

Pour relever ce défi, de plus en plus d’entreprises misent sur la mobilité électrique. Chez TotalEnergies, nous leur proposons un accompagnement personnalisé pour la mise en place de points de charge qui répondent précisément à leurs besoins.  

Nos équipes vous accompagne et personnalisent avec vous les meilleurs solutions de recharge en fonction de vos besoins : Installation de bornes pour vos salariés équipées de véhicules électriques personnels et/ou professionnels, gestion des accès (accès libre ou avec badges), gestion de la monétisation (recharge gratuite à payante, gestion et rétribution des recettes collectées...)  Des offres pensées pour les professionnels pour accompagner la transformation énergétique de votre entreprise.   

Avec Mobility, profitez de solutions de mobilité électrique pour les professionnels. En savoir plus.

 

Avec Mobility, profitez de solutions de mobilité électrique pour les professionnels. En savoir plus.

 

 

accéder aux actus et conseils

 

 


 

Retour

 

Article précédent                                                                                                                                                                                                                      Article suivant


Pour aller plus loin​​​​​​