Skip to content

Du gestionnaire de flotte au gestionnaire de mobilité

Gestion de flotte > Services et équipements

Le développement des modes de transport alternatifs fait aujourd'hui évoluer en profondeur les missions du gestionnaire de flotte. C'est désormais la gestion de la mobilité dans son ensemble qu'il doit orchestrer. Tout en définissant ses contours avec précision (notamment via un plan de mobilité employeur), en innovant et proposant de nouveaux services aux salariés, il travaille à l'optimisation continue des coûts de déplacements au sein de son entreprise.

 

Par François - Publié le 21/12/2020

Lecture : 4 min


 

Gestionnaire de mobilité en entreprise

 

Quelles sont les différentes formes de mobilité sur lesquelles agir ?

Le changement n’est pas seulement d’ordre sémantique. En devenant un gestionnaire de la mobilité, le gestionnaire de flotte voit ses missions se transformer en profondeur dans de nombreuses entreprises. Il doit, bien sûr, piloter le parc de véhicules dont dispose sa société. Mais son travail va bien plus loin. A charge pour lui, désormais, de s’occuper de l’ensemble de la mobilité en entreprise, des trajets domicile-travail des collaborateurs aux voyages d’affaires en passant par les cours déplacements réalisés avec des modes de transport doux.

L’évolution des usages a été déterminante pour impulser un tel basculement. Le développement des transports alternatifs (vélos, navettes…) ou d’organisations innovantes (covoiturage…) a ouvert de nouveaux horizons à la mobilité professionnelle, bien loin du modèle de la voiture individuelle. Dans le même temps, ces mutations ont permis aux entreprises de donner toute sa place à la RSE dans la stratégie de mobilité avec, pour objectif, le verdissement des déplacements.

Mobilité professionnelle et trajets domicile-entreprise au quotidien du gestionnaire de mobilité

Pour mener à bien ses missions, le gestionnaire de mobilité a différents leviers à portée de main qui lui permettent de définir une politique de déplacements au sein de l’entreprise. Depuis la Loi d’orientation des mobilités de fin 2019, les trajets domicile-travail des collaborateurs font ainsi partie des thèmes de négociations obligatoires à mener dans les entreprises de plus de 50 salariés sur un même site. En absence d’accord, un plan de mobilité employeur doit être établi. 

La réflexion menée à propos de ces déplacements domicile-travail permettra au gestionnaire de mobilité de mettre en place différentes actions. Il aura par exemple la possibilité de créer une flotte de vélos à assistance électrique, d'implanter un garage à cycles dans l’entreprise ou encore d'inciter les salariés à pratiquer le covoiturage. Il pourra aussi encourager le recours aux mobilités douces pour se rendre sur son lieu de travail, en prenant en charge les frais de transports personnels à travers un nouveau dispositif : le forfait mobilités durables (dans la limite des 400 euros par an en 2020, l’aide devant atteindre 500 euros en 2021). 

Le plan de mobilité employeur doit également permettre au gestionnaire de mobilité de se pencher sur les trajets effectués durant le temps de travail des salariés. Là encore, de nombreuses initiatives durables peuvent être prises comme la mise en place d’un système de navette d’entreprise pour les déplacements les plus fréquents des collaborateurs. Des chèques-taxis ou des chèques-covoiturage peuvent également être mis à disposition afin qu’ils soient utilisés lors de circonstances exceptionnelles.

RSE, RH, finances… Le rôle central du gestionnaire de mobilité

En élargissant son champ d’action, le gestionnaire de mobilité adopte une vision globale des déplacements au sein de l’entreprise. Un atout stratégique : il peut jouer un rôle clé dans de nombreuses dossiers transverses au sein de la société. Il œuvre ainsi au développement de la politique RSE, apporte également sa pierre à la gestion des ressources humaines (RH) de l’entreprise (travail sur l'attractivité de la société, fidélisation des talents...).

Priorité à l’optimisation du Total Cost of Mobility

Il prend aussi une place centrale en ce qui concerne les questions financières. Pour ce faire, il peut s’appuyer dans sa gestion de la mobilité sur un indicateur précieux, le Total Cost of Mobility (TCM). Plus large que le Total cost of ownership (TCO) qui se concentre sur les frais liés à l’utilisation de la flotte (carburant, entretien, contrat de location…), il prend en compte l’ensemble de la politique de mobilité de l’entreprise. Le TCM repose ainsi tout autant sur les coûts afférents à une voiture de fonction que les frais d’hébergement lors d’un déplacement professionnel ou la location d’un mode de transport doux (un vélo par exemple).

Grâce à cet indicateur, le gestionnaire va disposer d’une connaissance très fine des coûts liés à la mobilité de ses collaborateurs. Un levier essentiel pour procéder, dans un second temps, à leur optimisation. Il va ainsi pouvoir travailler à la rationalisation des dépenses en arbitrant entre plusieurs moyens de locomotion possible. Voiture individuelle ou transports collectifs ? Navette d’entreprise ou taxi ? La multiplication des solutions pour se déplacer offre aujourd’hui un vaste choix. C’est d’ailleurs ce qui permet aux gestionnaires de mobilité de développer également l’intermodalité (recourir à plusieurs types de transport au cours d’un même trajet, pour des déplacements plus durables et plus économiques).

Des gestionnaires de mobilité qui peuvent, aussi, réduire les frais de déplacement en encourageant le télétravail. En organisant une rotation au sein des équipes et une alternance entre les jours de présence sur le lieu de travail et les jours où les missions s'effectuent depuis le domicile, ils bénéficient d’un levier pour améliorer le TCM de l’entreprise. Même chose en favorisant les réunions à distance avec les interlocuteurs de l’entreprise (clients, prestataires, partenaires…), grâce à des outils de visioconférences. Des recommandations qui prennent tout leur sens durant la période de crise sanitaire que nous traversons actuellement.

 


Pour aller plus loin


Retour